Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


1
Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°63 / Deuxième épître de Jean 1 :

1L’ANCIEN À L’ÉLUE CYRIA ET À SES ENFANTS (que j’aime véritablement) — et ce n’est pas moi seul qui les aime, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité2— (je les aime à cause de la vérité qui demeure en nous et qui sera éternellement avec nous).

3GRACE, MISÉRICORDE ET PAIX, VENANT DE DIEU LE PÈRE ET DE JÉSUS-CHRIST, LE FILS DU PÈRE, SOIENT AVEC NOUS DANS LA VÉRITÉ ET DANS L’AMOUR.

4J’ai été bien heureux de trouver quelques-uns de tes enfants marchant dans la vérité, comme nous en avons reçu le commandement du Père.5Et maintenant, je te demande, Cyria (non comme si je t’écrivais un nouveau commandement, mais celui-là même que nous avons reçu dès le commencement), de nous aimer les uns les autres. Voici en quoi consiste cet amour : marchons selon ses commandements.6Et voici en quoi consiste ce commandement : marcher (comme vous l’avez appris dès le commencement), marcher dans l’amour.

7Il s’est répandu dans le monde un grand nombre de séducteurs qui ne reconnaissent pas que Jésus-Christ est venu en chair : oui, voilà le séducteur ! voilà l’Antechrist !8Faites attention à vous pour ne pas perdre le fruit de vos efforts, mais pour recevoir une pleine récompense.9Celui qui va plus loin, qui ne reste pas attaché à la doctrine du Christ, n’a point Dieu ; celui qui reste attaché à cette doctrine, a le Père et a le Fils.10Si quelqu’un vient à vous et n’apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison et ne lui donnez pas le salut de paix.11Car celui qui le lui donne prend part à ses mauvaises œuvres.

12Je n’ai pas voulu, ayant bien des choses à vous dire, vous les faire savoir avec l’encre et le papier ; mais comme j’espère aller vous voir, je vous entretiendrai de vive voix, pour que notre joie soit complète.

13Les enfants de ta sœur l’élue te saluent.