Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°58 / Épître aux Hébreux 13 :

1Continuez à vous aimer comme des frères ;2n’oubliez pas l’hospitalité ; car, en la pratiquant, quelques-uns, sans le savoir, ont reçu chez eux des anges.3Souvenez-vous des prisonniers comme si vous étiez des leurs, et des malheureux, en songeant que vous aussi vous vivez dans ce corps.4Respectez tous le mariage ; ne déshonorez pas le lit nuptial ; les débauchés et les adultères, Dieu les jugera !5Ne soyez pas de ceux qui tiennent à l’argent ; contentez-vous de ce que vous avez ; car lui-même a dit : « Je ne te laisserai pas, « certainement je ne t’abandonnerai pas » ;6aussi pouvons-nous dire avec confiance : « Le Seigneur me vient en aide ; je ne m’effrayerai de rien ; Que pourra me faire un homme ? »7Souvenez-vous de vos directeurs, qui vous ont prêché la parole de Dieu ; représentez-vous la fin de leur carrière et imitez leur foi !8Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement !9Ne vous laissez pas entraîner par toutes sortes de doctrines étrangères ; car il est bon que la grâce donne de la fermeté au cœur, et que ce ne soient point des aliments qui n’ont point profité à ceux qui en usent.10Nous avons un autel dont ceux qui célèbrent le culte dans le tabernacle n’ont pas le droit de manger la victime.11Les corps des animaux, immolés pour le péché, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le grand-prêtre « sont brûlés hors du camp ».12Voilà pourquoi Jésus aussi, pour sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.13« Sortons alors du camp » et allons à lui en portant son opprobre.14Car nous n’avons pas ici de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir.15« Offrons » donc sans cesse « à Dieu » par lui « un sacrifice de louanges », je veux dire « le fruit de lèvres » confessant son nom.16De plus, n’oubliez ni la bienfaisance, ni la libéralité, voilà les sacrifices auxquels Dieu prend plaisir.17Obéissez à vos directeurs et acceptez leurs avis ; car ils veillent sur vos âmes comme devant en rendre compte ; et il faut qu’ils le fassent avec joie et sans avoir à se plaindre, car ce serait à votre préjudice.18Priez pour nous, car nous sommes certains d’avoir une bonne conscience, étant décidés à bien nous conduire en toutes choses.19Je vous demande surtout de le faire pour que je vous sois plus tôt rendu.20Que le Dieu de paix « qui a retiré » des morts notre Seigneur Jésus, devenu par le sang « d’une Alliance éternelle » le souverain « berger des brebis »,21vous rende capables de toutes sortes de bonnes œuvres afin que vous fassiez sa volonté, et qu’il accomplisse en nous ce qui est agréable à ses yeux par Jésus-Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen.

22Veuillez, je vous en prie, frères, faire bon accueil à ces quelques paroles d’exhortation, car je ne vous écris qu’une lettre assez brèves.23Vous savez que notre frère Timothée a été relâché ; s’il arrive assez tôt, je vous verrai avec lui.24Saluez tous vos directeurs et tous les fidèles. Ceux qui sont venus d’Italie vous saluent.

25LA GRACE SOIT AVEC VOUS TOUS.