Le Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Edmond Stapfer, édition de 1889, libre de droits.

n°58 / Épître aux Hébreux 10 :

1En effet, la Loi, ne contenant que l’ombre des biens à venir, et non l’image réelle des choses, ne peut jamais par ses sacrifices, toujours les mêmes et offerts sans cesse chaque année donner la parfaite pureté à ceux qui y prennent part.2Autrement n’aurait-on pas cessé de les offrir, car ceux qui les offraient, une fois purifiés, n’auraient plus eu conscience de leurs péchés ?3Mais, au contraire, ces sacrifices eux-mêmes ravivaient chaque année le souvenir des péchés.4Car il est impossible que du sang de taureaux et de boucs effacent des péchés.5Voilà pourquoi le Christ dit en entrant dans le monde : « Tu n’as pas voulu de sacrifice, ni d’offrande, Tu m’as formé un corps ;6les holocaustes, ni les offrandes pour le péché ne t’ont fait plaisir. »7J’ai dit alors : « Voici je viens (Dans le volume il est question de moi) Pour faire, Dieu, ta volonté. »8Après avoir commencé par dire : « Tu n’as voulu ni sacrifices, ni oblations, ni holocaustes, ni offrandes pour le péché, et tu n’y as pas pris plaisir, » (Tout cela cependant est offert d’après la Loi,)9il ajoute : « Voici je viens pour faire ta volonté. » Il supprime le premier point pour établir le second,10et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés une fois pour toutes, nous qui le sommes par le sacrifice du corps de Jésus-Christ.11De plus, chaque prêtre se présente tous les jours et officie, offrant des sacrifices, souvent les mêmes et qui ne peuvent pas effacer les péchés.12Lui, au contraire, n’a offert qu’un seul sacrifice pour les péchés, puis « S’est assis » pour toujours « à la droite de Dieu » ;13et désormais il attend « Que ses ennemis soient renversés, soient sous ses pieds, comme un marchepied ».14C’est par une offrande unique qu’il a donné pour toujours la parfaite pureté à ceux qu’il sanctifie. D’ailleurs,15l’Esprit saint nous l’atteste, car, après avoir dit :16« Voici l’alliance que je contracterai avec eux Quand le moment sera venu, dit le Seigneur, Je mettrai mes lois dans leur cœur, Je les graverai dans leur esprit... » Il ajoute :17« Je n’aurai plus aucun souvenir de leurs péchés et de leurs iniquités. »18Or, là où il y a pardon, il n’est plus question de sacrifice pour le péché.

19Ainsi, mes frères, puisque nous avons la ferme assurance que nous entrerons dans le sanctuaire, grâce au sang de Jésus —20(car il a inauguré pour nous un chemin nouveau et réel à travers le rideau, c’est-à-dire par son corps) —21— puisque nous avons un grand-prêtre préposé à la maison de Dieu,22approchons-nous avec un cœur sincère, avec une foi pleine et entière, le cœur et la conscience purifiés de tout mal, et le corps lavé d’une eau pure ;23continuons, sans fléchir, à confesser notre espérance (car il est, fidèle, Celui qui a fait la promesse !).24Ayons l’œil les uns sur les autres pour nous exciter à l’amour et aux bonnes œuvres ;25ne désertons pas nos réunions, comme quelques-uns en ont pris l’habitude, mais fortifions-nous-y, et cela d’autant plus que vous voyez approcher le grand jour.26Si, après avoir fait connaissance avec la vérité, nous péchons exprès, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés ;27il ne reste que la terrible attente du jugement et un feu dévorant qui doit consumer les rebelles.28Celui qui a violé la Loi de Moïse meurt sans miséricorde « sur la déposition de deux ou trois témoins ».29Combien sera plus terrible le châtiment dont sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu et regardé comme vil « le sang de l’Alliance », — ce sang qui l’a sanctifié, — qui aura outragé l’Esprit de la grâce ?30Nous connaissons celui qui a dit : « A moi la vengeance, moi je rendrai à mon tour », et ailleurs : « Le Seigneur jugera son peuple. »31Il est terrible de tomber entre les mains du Dieu vivant !32Souvenez-vous des premiers temps où, après avoir été éclairés, vous avez dû soutenir de nombreuses et douloureuses luttes ;33ici, exposés publiquement aux insultes et aux afflictions, là, sympathisant avec ceux que l’on traitait ainsi.34Vous avez eu compassion des prisonniers, vous vous êtes résignés avec joie à la confiscation de vos biens, sachant que vous possédez ailleurs une fortune qui vaut mieux et vous restera toujours.35Ne perdez donc rien de votre confiance ; une récompense immense y est attachée.36Ce qu’il vous faut, c’est de la patience, pour qu’après avoir fait la volonté de Dieu, vous remportiez ce qui vous est promis.37Encore « Un bien, un bien petit espace de temps. Celui qui doit venir arrivera et ne tardera point,38Et mon juste vivra par la foi ; Mais s’il recule, mon âme ne trouve pas en lui de plaisirs. »39Quant à nous, nous ne sommes pas de ceux qui reculent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leurs âmes !