La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par David Martin, édition de 1744, libre de droits.

n°1 / Genèse 42 :

1Et Jacob voyant qu’il y avait du blé à vendre en Egypte, dit à ses fils : Pourquoi vous regardez-vous les uns les autres ?2Il leur dit aussi : Voici, j’ai appris qu’il y a du blé à vendre en Egypte, descendez-y, et nous en achetez, afin que nous vivions, et que nous ne mourions point.3Alors dix frères de Joseph descendirent pour acheter du blé en Egypte.4Mais Jacob n’envoya point Benjamin frère de Joseph, avec ses frères ; car il disait : Il faut prendre garde que quelque accident mortel ne lui arrive.5Ainsi les fils d’Israël allèrent [en Egypte] pour acheter du blé, avec ceux qui y allaient ; car la famine était au pays de Canaan.6Or Joseph commandait dans le pays, et il faisait vendre le blé à tous les peuples de la terre. Les frères donc de Joseph vinrent, et se prosternèrent devant lui la face en terre.7Et Joseph ayant vu ses frères, les reconnut ; mais il contrefit l’étranger avec eux, et il leur parla rudement, en leur disant : D’où venez-vous ? Et ils répondirent : Du pays de Canaan, pour acheter des vivres.8Joseph donc reconnut ses frères ; mais eux ne le connurent point.9Alors Joseph se souvint des songes qu’il avait songés d’eux, et leur dit : Vous [êtes] des espions, vous êtes venus pour remarquer les lieux faibles du pays.10Et ils lui [répon]dirent : Non, mon Seigneur, mais tes serviteurs sont venus pour acheter des vivres.11Nous sommes tous enfants d’un même homme, nous sommes gens de bien ; tes serviteurs ne sont point des espions.12Et il leur dit : Cela n’est pas ; mais vous êtes venus pour remarquer les lieux faibles du pays.13Et ils répondirent : Nous étions douze frères tes serviteurs, enfants d’un même homme, au pays de Canaan, dont le plus petit est aujourd’hui avec notre père, et l’un n’est plus.14Et Joseph leur dit : C’est ce que je vous disais, que vous êtes des espions.15Vous serez éprouvés par ce moyen : Vive Pharaon, si vous sortez d’ici, que votre jeune frère ne soit venu ici.16Envoyez-en un d’entre vous qui amène votre frère ; mais vous serez prisonniers, et j’éprouverai si vous avez dit la vérité ; autrement, vive Pharaon, vous êtes des espions.17Et il les fit mettre tous ensemble en prison pour trois jours.18Et au troisième jour Joseph leur dit : Faites ceci, et vous vivrez ; je crains Dieu.19Si vous êtes gens de bien, que l’un de vous qui êtes frères, soit lié dans la prison où vous avez été renfermés, et allez-vousen, [et] emportez du blé pour pourvoir à la disette de vos familles.20Puis amenez-moi votre jeune frère et vos paroles se trouveront véritables ; et vous ne mourrez point ; et ils firent ainsi.21Et ils se disaient l’un à l’autre : Vraiment nous sommes coupables à l’égard de notre frère ; car nous avons vu l’angoisse de son âme quand il nous demandait grâce, et nous ne l’avons point exaucé ; c’est pour cela que cette angoisse nous est arrivée.22Et Ruben leur répondit, en disant : Ne vous disais-je pas bien, ne commettez point ce péché contre l’enfant ? Et vous ne m’écoutâtes point ; c’est pourquoi, voici, son sang vous est redemandé.23Et ils ne savaient pas que Joseph les entendît ; parce qu’il leur parlait par un truchement.24Et il se détourna d’auprès d’eux pour pleurer. Puis étant retourné vers eux, il leur parla [encore], et fit prendre d’entr’eux Siméon, et le fit lier devant leurs yeux.25Et Joseph commanda qu’on remplît leurs sacs de blé, et qu’on remît l’argent dans le sac de chacun d’eux, et qu’on leur donnât de la provision pour leur chemin ; et cela fut fait ainsi.26Ils chargèrent donc leur blé sur leurs ânes, et s’en allèrent.27Et l’un d’eux ouvrit son sac pour donner à manger à son âne dans l’hôtellerie ; et il vit son argent, et voilà il était à l’ouverture de son sac.28Et il dit à ses frères : Mon argent m’a été rendu ; et en effet, le voici dans mon sac. Et le cœur leur tressaillit, et ils furent saisis de peur, et se dirent l’un à l’autre : Qu’est-ce que Dieu nous a fait ?29Et étant arrivés au pays de Canaan, vers Jacob leur père, ils lui racontèrent toutes les choses qui leur étaient arrivées, en disant :30L’homme qui commande dans le pays, nous a parlé rudement, et nous a pris pour des espions du pays.31Mais nous lui ayons répondu : Nous sommes gens de bien, nous ne sommes point des espions.32Nous étions douze frères, enfants de notre père ; l’un n’est plus, et le plus jeune est aujourd’hui avec notre père au pays de Canaan.33Et cet homme, qui commande dans le pays, nous a dit : Je connaîtrai à ceci que vous êtes gens de bien ; laissez-moi l’un de vos frères, et prenez [du blé] pour vos familles [contre] la famine, et vous en allez.34Puis amenez-moi votre jeune frère, et je connaîtrai que vous n’êtes point des espions, mais des gens de bien ; je vous rendrai votre frère, et vous trafiquerez au pays.35Et il arriva que comme ils vidaient leurs sacs, voici, le paquet de l’argent de chacun était dans son sac ; et ils virent eux et leur père, les paquets de leur argent, et ils furent tout effrayés.36Alors Jacob leur père leur dit : Vous m’ayez privé d’enfants : Joseph n’est plus, et Siméon n’est plus, et vous prendriez Benjamin ! Toutes ces choses sont entre moi.37Et Ruben parla à son père, et lui dit : Fais mourir deux de mes fils, si je ne te le ramène ; donne-le moi en charge ; et je te le ramènerai.38Et il répondit : Mon fils ne descendra point avec vous, car son frère est mort, et celui-ci est resté seul, et quelque accident mortel lui arriverait dans le chemin par où vous irez, et vous feriez descendre mes cheveux blancs avec douleur au sépulcre.