L’Ancien Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Henri-Auguste Perret-Gentil, édition de 1847-1861, libre de droits.

n°1 / La Genèse. 48 :

1Et après ces choses il arriva que l’on dit à Joseph : Voilà ton père malade. Et il prit avec lui ses deux fils, Manassé et Ephraïm.2Et on l’annonça à Jacob en ces termes : Voici que ton fils Joseph arrive chez toi. Et Jacob recueillit ses forces et s’assit au lit.3Et Jacob dit à Joseph : Dieu, le Tout-Puissant, m’est apparu à Luz au pays de Canaan, et m’a béni4et m’a dit : Voici, je veux te rendre fécond et te multiplier et te faire devenir une masse de peuples, et je donnerai ce pays-ci à ta postérité après toi en propriété éternelle.5Et maintenant tes deux fils qui te sont nés au pays d’Égypte avant mon arrivée chez toi au pays d’Égypte, seront miens ; Ephraïm et Manassé seront miens à l’égal de Ruben et Siméon.6Mais tes enfants que tu engendreras après eux, seront tiens ; ils seront compris sous le nom de leurs frères dans le lot de ceux-ci.7Et quand je revenais de Mésopotamie, à mes côtés mourut Rachel dans le pays de Canaan, en route, à quelque distance d’Ephrata ; et c’est là que je lui donnai la sépulture sur le chemin d’Ephrata, c’est-à-dire Bethléhem.8Alors Israël vit les deux fils de Joseph et dit : Qui sont-ils ?9Et Joseph dit à son père : Ce sont mes fils que Dieu m’a donnés ici. Et il dit : Eh bien ! amène-les-moi afin que je les bénisse.10Or les yeux d’Israël étaient accablés par l’âge et il ne pouvait plus voir. Et il les fit approcher de lui, et il les embrassa et les étreignit.11Et Israël dit à Joseph : Je ne pensais pas revoir ton visage et voilà que Dieu m’a accordé de voir aussi ta postérité !12Et Joseph les éloigna de ses genoux et se prosterna la face contre terre.13Puis Joseph les prit les deux, Ephraïm à sa droite, à la gauche d’Israël, et Manassé à sa gauche, à la droite d’Israël, et il les fit approcher de lui.14Mais Israël étendit sa main droite et la posa sur la tête d’Ephraïm qui était pourtant le cadet, et il posa sa main gauche sur la tête de Manassé ; ce fut sciemment qu’il posa ainsi sa main, car Manassé était le premier-né.15Et il bénit Joseph et dit : Dieu en la présence duquel ont marché mes pères, Abraham et Isaac, le Dieu qui a été mon berger depuis que j’existe jusqu’à ce jour,16l’Ange qui m’a délivré de tous les maux, bénisse ces enfants ; que mon nom et le nom de mes pères, Abraham et Isaac, soient portés par eux, et qu’ils multiplient abondamment dans le pays.17Mais Joseph ayant vu que son père posait sa main droite sur la tête d’Ephraïm en eut du déplaisir, et il prit la main de son père pour la transférer de la tête d’Ephraïm sur la tête de Manassé.18Et Joseph dit à son père : Non pas ainsi, mon père, car celui-ci est le premier-né, pose ta main droite sur sa tête.19Mais son père refusa et dit : Je le sais, mon fils, je le sais ! lui aussi il deviendra un peuple, lui aussi il grandira ; mais son frère cadet sera plus grand que lui, et sa postérité sera une multitude de peuples.20Il les bénit donc ainsi ce jour-là et il dit : Israël bénira par toi et dira : Que Dieu te traite comme Ephraïm et comme Manassé ! et il mit ainsi Ephraïm avant Manassé.21Et Israël dit à Joseph : Voici, je meurs, et Dieu sera avec vous et vous ramènera au pays de vos pères,22je te donne de plus qu’à tes frères une portion que j’ai conquise sur les Amoréens avec mon épée et mon arc.