L’Ancien Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Henri-Auguste Perret-Gentil, édition de 1847-1861, libre de droits.

n°1 / La Genèse. 44 :

1Et Joseph donna cet ordre à l’intendant de sa maison : Remplis les sacs de ces hommes de denrées, autant qu’ils en pourront emporter, et mets l’argent de chacun à l’entrée de son sac,2et ma coupe, la coupe d’argent, mets-la à l’entrée du sac du plus jeune ainsi que l’argent payé pour son blé. Et il exécuta l’ordre de Joseph tel qu’il le lui avait donné.3A l’aube du matin ces hommes furent congédiés, eux et leurs ânes.4Ils étaient sortis de la ville et n’étaient pas loin, quand Joseph dit à l’intendant de sa maison : Lève-toi, poursuis ces gens, et les ayant atteints dis-leur : Pourquoi avez-vous rendu le mal pour le bien ?5N’est-ce pas ce dont mon seigneur se sert pour boire et pour tirer des présages ? Ce que vous avez fait est mal.6Et il les atteignit et il leur tint ce langage.7Et ils lui répondirent : Pourquoi ? monseigneur tient-il ce langage ? Il serait odieux pour tes serviteurs d’avoir agi de la sorte !8Voici, l’argent que nous avions trouvé à l’entrée de nos sacs, nous te l’avons rapporté du pays de Canaan ; comment donc aurions-nous dérobé dans la maison de ton maître argent ou or ?9Qu’il meure celui de tes serviteurs sur lequel l’objet se trouvera ; et nous, nous serons les esclaves de notre seigneur.10Et il dit : Eh bien ! soit comme vous le dites : celui sur qui l’objet se trouvera, sera mon esclave, et vous, vous serez quittes.11Alors ils se hâtèrent de décharger leurs sacs à terre, et chacun ouvrit son sac.12Et il fouilla commençant par l’aîné, et finissant par le cadet, et la coupe se trouva dans le sac de Benjamin.13Alors ils déchirèrent leurs vêtements, et ils rechargèrent chacun son âne et regagnèrent la ville.14Et Juda avec ses frères se rendit à la maison de Joseph, qui y était encore ; et ils tombèrent devant lui la face contre terre.15Alors Joseph leur dit : Quelle est l’action que vous avez faite ? Ne saviez-vous pas qu’un homme tel que moi, sait deviner ?16Et Juda dit : Que dirons-nous à notre seigneur ? quel langage employer, et comment nous justifier ? Dieu a trouvé le crime de tes serviteurs : voici, nous sommes les esclaves de monseigneur, et nous et celui dans la main duquel la coupe s’est trouvée.17Et il reprit : Loin de moi la pensée d’agir de la sorte ! L’homme dans la main duquel la coupe s’est trouvée, sera, lui, mon esclave ; mais vous, retournez en paix chez votre père.18Alors Juda s’avança vers lui et dit : Je t’en conjure, mon seigneur ! que ton serviteur puisse dire une parole aux oreilles de mon seigneur, et que ta colère ne s’enflamme pas contre ton serviteur, car tu es l’égal de Pharaon !19Mon seigneur a adressé cette question à ses serviteurs : Avez-vous un père ou quelque frère ?20Et nous répondîmes à monseigneur : Nous avons un père âgé et un cadet, enfant de sa vieillesse, et son frère étant mort, il lui est resté seul de sa mère, et son père l’aime.21Et tu dis à tes serviteurs : Amenez-le moi, afin que je le voie de mes yeux.22Et nous dîmes à monseigneur : Le jeune homme ne saurait quitter son père ; s’il quitte son père, celui-ci mourra.23Et tu dis à tes serviteurs : Si votre frère cadet ne vient avec vous, vous ne serez plus admis en ma présence.24Et étant retournés auprès de ton serviteur, mon père, nous lui avons rapporté les paroles de monseigneur.25Et notre père dit : Allez nous acheter encore un peu de blé.26Et nous répondîmes : Il nous est impossible d’aller ; si notre frère cadet nous accompagne, pour lors nous irons, car nous ne saurions être admis en présence de l’homme, si notre frère cadet n’est pas avec nous.27Et ton serviteur, notre père, nous dit : Vous savez que ma femme m’a enfanté deux fils.28Et l’un a été séparé de moi, et je me dis : Certainement il a été dévoré, et je ne l’ai plus revu jusqu’à présent.29Si vous m’enlevez encore celui-ci, et qu’il lui arrive malheur, vous ferez descendre douloureusement mes cheveux blancs aux Enfers.30Or si je reviens auprès de ton serviteur, mon père, sans avoir avec nous l’enfant à l’âme duquel son âme est attachée, quand il verra que l’enfant n’est pas avec nous,31il mourra, et tes serviteurs auront fait descendre douloureusement les cheveux blancs de ton serviteur, notre père, aux Enfers.32Car ton serviteur a répondu du jeune homme à mon père : Si, lui ai-je dit, je ne te le ramène pas, je serai un coupable envers mon père toute ma vie.33Maintenant donc permets que ton serviteur demeure comme esclave de monseigneur à la place du jeune homme, et que le jeune homme retourne avec ses frères ;34car comment retournerais-je chez mon père sans avoir le jeune homme avec moi ? Ah ! fais que je n’aie pas à être témoin du chagrin qui affligerait mon père !