L’Ancien Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Henri-Auguste Perret-Gentil, édition de 1847-1861, libre de droits.

n°1 / La Genèse. 31 :

1Et il entendit les propos des fils de Laban qui disaient : Jacob s’est emparé de tout ce qui était à notre père, et c’est de ce qui était à notre père qu’il a formé toute cette opulence.2Et Jacob remarqua l’air de Laban, et voici, il n’était plus envers lui comme ci-devant.3Et l’Éternel dit à Jacob : Retourne au pays de tes pères et au lieu de ta naissance, et je serai avec toi.4Alors Jacob dépêcha auprès de Rachel et de Léa pour les faire venir aux champs vers son troupeau.5Et il leur dit : Je vois que votre père n’a plus pour moi le même air que ci-devant ; mais le Dieu de mon père a été avec moi.6Vous-mêmes vous savez que j’ai servi votre père de tout mon pouvoir,7mais votre père m’a trompé et a changé mon salaire dix fois, mais Dieu ne lui a pas permis de me nuire.8Quand il parlait ainsi : Tu auras pour ton salaire les tachetées, toutes les brebis mettaient bas des agneaux tachetés ; et quand il disait : Tu auras pour salaire les bigarrées, tout le troupeau mettait bas des portées bigarrées.9C’est ainsi que Dieu a retiré le troupeau de votre père et me l’a donné.10Et il arriva à l’époque de l’accouplement des brebis que je levai les yeux, et eus une vue en songe ; et voilà que les béliers qui saillissaient les brebis, étaient bigarrés, tachetés et marquetés.11Et l’ange de Dieu me dit dans le songe : Jacob ! Et je dis : Me voici.12Et il dit : Lève donc les yeux et regarde ! tous les béliers qui saillissent les brebis, sont bigarrés, tachetés et marquetés ; car j’ai vu tout ce que te fait Laban.13Je suis le Dieu de Beth-El où tu as oint un monument et où tu m’as fait un vœu. Or lève-toi, quitte ce pays, et retourne au pays de ta naissance.14Alors Rachel et Léa répondirent et lui dirent : Avons-nous encore une part et un héritage dans la maison de notre père ?15N’avons-nous pas été regardées par lui comme des étrangères ? car il nous a vendues, et a aussi mangé l’argent payé pour nous.16Toute la richesse que Dieu a retirée à notre père, est à nous et à nos enfants : dès lors fais tout ce que Dieu t’a dit.17Sur quoi Jacob se mit en devoir et fit monter ses fils et ses femmes sur les chameaux18et emmena tout son bétail et tous ses biens qu’il avait acquis, le bétail qui était sa propriété acquise en Mésopotamie, pour venir joindre son père Isaac au pays de Canaan.19Cependant Laban était allé faire la tonte de ses brebis. Et Rachel déroba les Théraphims de son père.20Et Jacob trompa le cœur de Laban, l’Araméen, en ne le prévenant pas de sa fuite.21Il prit donc la fuite avec tout ce qui lui appartenait, et il se mit en route et passa le fleuve, et prit la direction de la montagne de Galaad.22Et le troisième jour Laban eut avis de la fuite de Jacob.23Alors il prit ses frères avec lui, et le poursuivit sept journées de marche et il l’atteignit à la montagne de Galaad.24Mais Dieu vint trouver Laban, l’Araméen, dans un songe de la nuit et lui dit : Garde-toi de rien dire à Jacob, ni en bien, ni en mal !25Laban atteignit donc Jacob. Or Jacob avait dressé sa tente sur la montagne, et Laban la dressa aussi avec ses frères sur la montagne de Galaad.26Alors Laban dit à Jacob : Qu’as-tu fait d’avoir trompé mon cœur et emmené mes filles comme des captives prises avec l’épée ?27Pourquoi fuir clandestinement, et me tromper et ne pas m’informer ? et je t’aurais accompagné joyeusement, au son des chants, de la cymbale et du luth.28Et pourquoi ne m’as-tu pas laissé donner le baiser à mes fils et à mes filles ? Dès lors tu as follement agi.29J’ai la force en main pour vous faire du mal, mais le Dieu de votre père m’a parlé hier et m’a dit : Garde-toi de rien dire à Jacob, ni en bien, ni en mal.30Eh bien ! tu es parti parce que tu languissais après la maison de ton père ; mais pourquoi m’as-tu dérobé mes dieux ?31Alors Jacob répondit et dit à Laban : J’étais en crainte pensant que tu me soustrairais tes filles.32Mais celui chez qui tu trouveras tes dieux, ne restera pas en vie ! En présence de nos frères fouille ce qui m’appartient, et reprends-les. Or Jacob ignorait que Rachel les avait dérobés.33Puis Laban entra dans la tente de Jacob et dans la tente de Léa et dans la tente des deux servantes, et ne trouva rien ; et il sortit de la tente de Léa et entra dans la tente de Rachel.34Or Rachel avait pris les Théraphims et les avait mis dans le bât d’un chameau et s’était assise dessus. Et Laban fouilla toute la tente et ne trouva rien.35Et elle dit à son père : Que mon seigneur ne s’irrite pas de ce que je ne puis me lever devant toi, car j’ai ce qui survient aux femmes. Et il chercha et ne trouva point les Théraphims.36Alors Jacob s’irrita et querella Laban ; et prenant la parole Jacob dit à Laban : Quel est mon crime, quel est mon péché37pour que tu m’aies poursuivi, pour que tu aies fouillé tous mes bagages ? Lequel de tous les meubles de ta maison as-tu trouvé ? Produis-le ici devant mes frères et tes frères, et qu’ils soient arbitres entre nous deux !38Voici vingt ans que j’ai passés avec toi ; tes brebis et tes chèvres n’ont point avorté, et je n’ai pas mangé les béliers de ton troupeau ;39je ne t’apportais point les bêtes déchirées, j’en supportais la perte, et tu me réclamais ce qui m’était volé de jour et ce qui m’était volé de nuit ;40de jour j’étais dévoré par le chaud, et de nuit par la froidure, et le sommeil fuyait mes paupières.41Me voici avec vingt ans passés à te servir dans ta maison, quatorze ans pour tes deux filles et six ans pour ton troupeau ; et dix fois tu as changé mon salaire.42Si le Dieu de mon père et le Dieu d’Abraham et Celui qu’Isaac redoute n’eût été avec moi, tu m’aurais laissé partir sans rien. Dieu a eu égard à ma misère et au labeur de mes mains, et la nuit dernière Il a jugé.43Alors Laban répondit et dit à Jacob : Ces filles sont mes filles, et ces fils, mes fils, et ce troupeau, mon troupeau, et tout ce que tu vois, est à moi ; et pour mes filles que puis-je faire aujourd’hui, et pour leurs fils qu’elles ont enfantés ?44Eh bien donc ! faisons un pacte moi et toi et qu’il soit témoin entre moi et toi !45Alors Jacob prit une pierre, et l’érigea en monument.46Et Jacob dit à ses frères : Ramassez des pierres ; et ils prirent des pierres et en firent une pile, et ils mangèrent là sur la pile.47Et Laban l’appela du nom de Jegar Sahadutha ; mais Jacob l’appela Galed (pile du témoignage).48Et Laban dit : Que cette pile soit aujourd’hui témoin entre moi et toi.49C’est pourquoi on l’appelle du nom de Galed et de Mitspa (vedette) parce qu’il dit : Que l’Éternel veille entre toi et moi, quand nous ne serons plus en vue l’un de l’autre,50à ce que tu ne rendes pas mes filles malheureuses, et que tu n’associes pas d’autres femmes à mes filles. Personne n’est avec nous, vois, Dieu est témoin entre moi et toi.51Et Laban dit à Jacob : Voici cette pile, et voici ce monument que j’ai élevé entre toi et moi,52qu’elle soit témoin cette pile, qu’il soit témoin ce monument, que pour nous nuire l’un à l’autre nous ne nous avancerons point au-delà de ce monument, ni moi de ton côté, ni toi de mon côté.53Que le Dieu d’Abraham et le Dieu de Nachor soit soit juge entre nous, le Dieu de leurs pères. Alors Jacob jura par Celui qu’Isaac, son père, redoutait.54Et Jacob offrit un sacrifice sur la montagne, et il invita ses frères à manger le pain, et ils mangèrent le pain et passèrent la nuit sur la montagne.55Et Laban se leva le matin, et donna le baiser à ses fils et à ses filles, et les bénit et partit, et Laban retourna chez lui.