L’Ancien Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Pe / Traduction par Henri-Auguste Perret-Gentil, édition de 1847-1861, libre de droits.

Dt / Le Deutéronome. 15 :

7S’il y a parmi vous quelque pauvre, lequel que ce soit de tes frères, à l’une de tes Portes, dans ton pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, tu n’endurciras pas ton cœur et ne fermeras point ta main pour ton frère indigent ;8tu ouvriras au contraire ta main pour lui et lui prêteras sur gage, assez pour ses besoins, ce qui lui manque.9Prends garde qu’en ton cœur ne s’élève la criminelle pensée qui te ferait dire : La septième année, l’année du relâche, approche ! et que tu ne regardes d’un œil malveillant ton frère, le pauvre, pour ne lui rien donner, et qu’il ne réclame contre toi auprès de l’Éternel, et que tu ne te charges d’un péché.10Donne, donne-lui et n’aie pas le cœur chagrin en lui donnant, car c’est pour cela que l’Éternel, ton Dieu, te bénira dans tous tes travaux et toutes tes entreprises.11Puisqu’il ne manquera pas de pauvre dans le pays, c’est pourquoi je te donne ce commandement : Ouvre ta main pour ton frère, tes indigents et tes pauvres dans ton pays.