Les livres du Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Albert Rilliet, édition de 1858, libre de droits.

n°40 / Selon Matthieu. 17 :

1Et, six jours après Jésus prend avec lui Pierre, et Jacques et Jean son frère, et il les conduit à l’écart sur une haute montagne.2Et il fut transfiguré en leur présence, et son visage brilla comme le soleil, tandis que ses vêtements devinrent blancs comme la lumière.3Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, qui conversaient avec lui.4Mais Pierre prenant la parole dit à Jésus : « Seigneur, c’est une bonne chose pour nous que d’être ici ; si tu le veux, je ferai ici trois tentes, une pour toi, et une pour Moïse, et une pour Élie. »5Comme il parlait encore, voici, une nuée lumineuse les couvrit, et voici, une voix sortant de la nuée dit : « Celui-ci est Mon fils bien-aimé en qui J’ai pris plaisir. Écoutez-le. »6Ce que les disciples ayant ouï, ils tombèrent sur leur visage et furent saisis d’une grande peur.7Et Jésus s’approcha d’eux, et après les avoir touchés, il dit : « Levez-vous, et n’ayez point peur. »8Or, ayant levé les yeux, ils ne virent personne que Jésus lui-même seul.9Et pendant qu’ils descendaient de la montagne, Jésus leur donna ses ordres en disant : « Ne parlez à personne de cette vision, jusques à ce que le fils de l’homme soit ressuscité des morts. »10Et ses disciples lui demandèrent : « Pourquoi donc les scribes disent-ils qu’il faut qu’Élie vienne premièrement ? »11Mais il répliqua : « Il est vrai qu’Élie doit venir, et il rétablira toutes choses ;12mais je vous déclare qu’Élie est déjà venu, et qu’ils ne l’ont pas reconnu, mais qu’ils ont fait de lui tout ce qu’ils ont voulu ; c’est de la même manière que le fils de l’homme aussi doit souffrir par eux. »13Alors les disciples comprirent que c’était de Jean le baptiste, qu’il leur avait parlé.14Et, quand ils furent arrivés près de la foule, un homme s’approcha de lui, en tombant à ses genoux,15et en disant : « Seigneur, aie pitié de mon fils, car il est lunatique et très malade ; en effet, il tombe souvent dans le feu et souvent dans l’eau ;16je l’ai amené à tes disciples, et ils n’ont pu le guérir. »17Et Jésus prenant la parole dit : « O génération incrédule et pervertie ! Jusques à quand serai-je avec vous ? Jusques à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi ici. »18Et Jésus lui fit des remontrances, et le démon sortit de lui, et dès ce moment l’enfant fut guéri.19Alors les disciples s’étant approchés de Jésus à l’écart lui dirent : « Pourquoi n’avons-nous pas pu le chasser nous-mêmes ? »20Et il leur dit : « A cause de votre peu de foi ; car en vérité je vous le déclare, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait, et rien ne vous serait impossible. »21[Mais cette espèce-là ne sort que par la prière et le jeûne.]22Or, pendant qu’ils se trouvaient réunis en Galilée, Jésus leur dit : « Le fils de l’homme va être livré aux mains des hommes,23et ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. » Et ils furent dans une grande tristesse.24Or, lorsqu’ils furent arrivés à Capharnaoum, les percepteurs des deux drachmes s’approchèrent de Pierre et lui dirent : « Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes ? »25Il dit : « Oui, » et dès qu’il fut entré dans la maison Jésus le prévint en disant : « Que t’en semble, Simon ? Sur qui les rois de la terre lèvent-ils des impôts ou une capitation ? Sur leurs fils, ou sur les étrangers ?26Et lorsqu’il eut dit : « Sur les étrangers, » Jésus lui dit : « Ainsi donc les fils en sont exempts ;27mais afin de ne pas les scandaliser, va-t-en à la mer, jette un hameçon et prends le premier poisson venu, et, après lui avoir ouvert la bouche, tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le-leur pour moi et pour toi. »