Les livres du Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Ri / Traduction par Albert Rilliet, édition de 1858, libre de droits.

Hé / Aux Hébreux. 2 :

1C’est pourquoi nous devons faire d’autant plus attention à ce que nous avons entendu, de peur que nous ne périssions ;2car, si la parole proclamée par des anges a été irréfragable, et si toute transgression et toute désobéissance ont reçu une juste rétribution,3comment nous-mêmes échapperons-nous, si nous négligeons un si grand salut ? Un salut qui, d’abord proclamé par le seigneur, nous a été annoncé d’une manière irréfragable par ceux qui l’ont entendu,4Dieu y joignant Son témoignage par des signes, et des prodiges, et des miracles divers, et des communications de l’esprit saint, selon Sa volonté.5En effet ce n’est point à des anges qu’il a soumis le monde nouveau dont nous parlons ;6mais quelqu’un a quelque part rendu ce témoignage : « Qu’est-ce que l’homme, pour que Tu te souviennes de lui ? Ou le fils de l’homme, pour que Tu en prennes soin ?7Tu l’as un peu rabaissé au-dessous des anges ; Tu l’as couronné de gloire et d’honneur ;8Tu lui as soumis toutes choses, les mettant sous ses pieds, » En effet, en soumettant toutes choses, Il n’a rien laissé qui ne lui fût soumis, et toutefois nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises.9Mais, celui qui a été un peu rabaissé au-dessous des anges, Jésus, nous le contemplons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, lui qui a dû, par la grâce de Dieu, goûter la mort pour tous.10Car il était digne de Celui, à cause de qui et par qui toutes choses subsistent, puisqu’il voulait conduire à la gloire des fils nombreux, d’amener à la perfection par des souffrances le prince de leur salut.11En effet celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés relèvent tous d’un Seul, c’est pourquoi il ne rougit pas de les appeler frères,12lorsqu’il dit : « J’annoncerai Ton nom à mes frères, je Te célébrerai au milieu de l’assemblée ; »13et derechef : « Pour moi je me confierai en Lui ; » et encore : « Me voici, moi, et les enfants que Dieu m’a donnés. »14Ainsi donc, puisque les enfants ont en partage le sang et la chair, lui aussi y a de même participé, afin que, par la mort, il anéantît celui qui possède la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable,15et qu’il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient, durant toute leur vie, tenus en esclavage ;16car ce n’est certes point à des anges qu’il porte secours, mais c’est à la postérité d’Abraham ;17en sorte qu’il devait être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin de pouvoir être compatissant, et de devenir, dans le service de Dieu, un grand prêtre pour faire l’expiation des péchés du peuple ;18car c’est pour avoir été lui-même tenté dans ce qu’il a souffert, qu’il peut secourir ceux qui sont tentés.