Les livres du Nouveau Testament

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction par Albert Rilliet, édition de 1858, libre de droits.

n°44 / Actes des Apotres. 20 :

1Mais, lorsque le tumulte eut cessé, Paul, ayant fait appeler les disciples, leur adressa des exhortations, et, après leur avoir dit adieu, il partit pour se rendre en Macédoine.2Quand il eut parcouru ce pays-là, et qu’il leur eut adressé de nombreuses exhortations, il passa en Grèce,3et, après trois mois de séjour, une embûche que lui tendirent les Juifs au moment où il allait s’embarquer pour la Syrie, lui fit prendre le parti de revenir par la Macédoine.4Il était accompagné par Sopatros fils de Pyrrhus de Bérée, par les Thessaloniciens Aristarque et Secundus, par Gaïus de Derbe et Timothée, et par les Asiates Tychique et Trophime.5Ceux-ci ayant pris les devants nous attendirent à Troas.6Pour nous, nous nous embarquâmes à Philippes, après les jours des pains sans levain, et nous vînmes les rejoindre au bout de cinq jours à Troas, où nous séjournâmes sept jours.7Or, le premier jour de la semaine, comme nous nous étions réunis pour rompre le pain, Paul discourait avec eux, comme devant partir le lendemain, et il prolongea son discours jusques à minuit.8Or il y avait de nombreuses lampes dans la chambre haute où nous étions réunis ;9et un jeune homme, nommé Eutyche, qui était assis sur la fenêtre, fut saisi d’un profond sommeil pendant que Paul prolongeait son discours, et, entraîné par le sommeil, il tomba du troisième étage en bas, et il fut relevé mort.10Mais Paul étant descendu se jeta sur lui, et l’ayant pris à bras-le-corps, il dit : « Ne vous troublez pas ; car son âme est en lui. »11Puis, étant remonté et ayant rompu le pain et pris part au repas, il conversa longtemps encore jusques à l’aube, après quoi il partit.12Cependant on avait ramené l’enfant vivant, ce qui ne fut pas une médiocre consolation.13Pour nous, ayant pris les devants avec le navire, nous nous embarquâmes pour Assos, où nous devions reprendre Paul ; car cela avait été ainsi décidé, lui-même devant faire la route à pied.14Or, lorsqu’il nous eut rejoints à Assos, nous touchâmes, après l’avoir pris, à Mitylène,15et, après en être partis, nous arrivâmes le lendemain en face de Chios, le soir nous abordâmes à Samos, et le jour suivant nous parvînmes à Milet.16Paul avait en effet résolu de passer devant Éphèse sans s’y arrêter, afin de ne pas perdre de temps en Asie ; car il faisait diligence, afin de se trouver, si cela lui était possible, à Jérusalem le jour de la Pentecôte.17Cependant de Milet il envoya à Éphèse, pour faire venir auprès de lui les anciens de l’église,18et, lorsqu’ils furent arrivés auprès de lui, il leur dit :« Vous savez comment, dès le premier jour où je suis arrivé en Asie, je me suis, pendant tout le temps, comporté avec vous,19m’asservissant au seigneur en toute humilité, au milieu des larmes et des épreuves qui me sont advenues par les embûches des Juifs ;20vous savez comment je n’ai rien supprimé de ce qui était utile, pour me dispenser de vous prêcher et de vous enseigner en public et de maison en maison,21annonçant, soit aux Juifs, soit aux Grecs, la repentance envers Dieu et la foi en notre seigneur Jésus.22Et maintenant, voici, me trouvant, quant à moi, contraint par l’Esprit, je me rends à Jérusalem, sans savoir ce qui m’y adviendra,23si ce n’est que, de ville en ville, l’esprit saint m’atteste que des chaînes et des tribulations m’attendent.24Mais je n’estime pas que ma vie vaille pour moi-même la peine d’en parler, pourvu que je puisse accomplir ma course et le ministère que j’ai reçu du seigneur Jésus d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu.25Et maintenant, voici, je sais que vous ne verrez plus mon visage, vous tous parmi lesquels j’ai vécu en prêchant le royaume ;26c’est pourquoi je vous déclare aujourd’hui, que je suis net du sang de tous ;27car je ne me suis point soustrait à l’obligation de vous annoncer tout le conseil de Dieu.28Veillez sur vous-mêmes et sur tout le troupeau, au milieu duquel l’esprit saint vous a établis évêques, pour paître l’Église de Dieu, qu’il S’est acquise par Son propre sang,29car je sais qu’après mon départ s’introduiront parmi vous des loups dangereux, qui n’épargneront pas le troupeau,30et que, du milieu de vous, surgiront des hommes qui prêcheront des doctrines perverses pour entraîner les disciples après eux.31C’est pourquoi veillez, vous rappelant que, pendant trois ans, je n’ai pas cessé, nuit et jour, d’exhorter avec larmes chacun de vous.32Et maintenant je vous remets au Seigneur et à la parole de Sa grâce, lui qui peut édifier et donner une part d’héritage parmi tous ceux qui ont été sanctifiés.33Je n’ai convoité ni l’argent, ni l’or, ni le vêtement de personne ;34vous savez vous-mêmes que ce sont les mains que voilà qui ont pourvu à mes besoins et à ceux des personnes qui étaient avec moi ;35je vous ai montré qu’il faut, en travaillant ainsi, ménager les faibles et se rappeler les paroles du seigneur Jésus, car il a dit lui-même : « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. »36Après avoir ainsi parlé, il se jeta à genoux et pria avec eux tous.37Et ils versèrent tous d’abondantes larmes, et, s’étant jetés au cou de Paul, ils l’embrassaient tendrement,38s’affligeant surtout de ce qu’il avait dit qu’ils ne verraient plus son visage, et ils l’accompagnèrent jusques au navire.