La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction française de la Bible King James par Nadine L. Stratford, édition de 2022 © Copyright.[+]

n°3 / Le troisième livre de Moise appelé Lévitique 27 :

1Et le SEIGNEUR parla à Moïse, disant,2Parle aux enfants d’Israël et dis-leur, Lorsqu’un homme aura fait un simple vœu, les personnes seront au SEIGNEUR selon ton estimation.3Et ton estimation sera d’un homme de vingt ans jusqu’à même soixante ans, c’est-à-dire ton estimation sera cinquante shekels d’argent, selon le shekel du sanctuaire.4Et si c’est une femme, alors ton estimation sera trente shekels.5Et si c’est depuis l’âge de cinq ans jusqu’à l’âge de vingt ans, alors ton estimation sera vingt shekels pour l’homme, et pour la femme dix shekels.6Et si c’est depuis l’âge d’un mois jusqu’à l’âge de cinq ans, alors ton estimation sera cinq shekels d’argent pour le garçon, et pour une fille trois shekels d’argent.7Et si c’est depuis soixante ans et au-dessus : si c’est un homme, alors ton estimation sera quinze shekels, et pour la femme dix shekels.8Mais s’il est plus pauvre que ton estimation, alors il se présentera devant le prêtre, et le prêtre l’évaluera : le prêtre l’évaluera selon la possibilité de celui qui a fait le vœu.9Et si c’est une bête dont les hommes apportent en offrande au SEIGNEUR, tout ce qu’un homme en donnera au SEIGNEUR sera saint.10Il ne la changera pas, et ne la substituera pas, une bonne pour une mauvaise, ou une mauvaise pour une bonne : et s’il substitue une bête par une autre, alors l’échange sera saint.11Et si c’est une quelconque bête souillée, desquelles on n’offre pas en sacrifice au SEIGNEUR, alors il présentera la bête devant le prêtre :12Et le prêtre l’évaluera, si elle est bonne ou mauvaise : comme tu l’auras évaluée, toi qui es le prêtre, ainsi en sera-t-il.13Mais s’il veut la racheter, il ajoutera alors une cinquième partie à ton estimation.14¶ Et lorsqu’un homme sanctifiera sa maison pour être sainte au SEIGNEUR, alors le prêtre l’estimera, si elle est bonne ou mauvaise : comme le prêtre l’aura estimée, ainsi en sera-t-il.15Et si celui qui l’a sanctifiée, veut racheter sa maison, alors il y ajoutera la cinquième partie de l’argent de ton estimation, et elle sera sienne.16Et si un homme sanctifie au SEIGNEUR quelque partie d’un champ en sa possession, alors ton estimation sera selon la semence de celle-ci : un homer de semence d’orge doit être évalué à cinquante shekels d’argent.17S’il sanctifie son champ dès l’année du jubilé, selon ton estimation, ainsi en sera-t-il.18Mais s’il sanctifie son champ après le jubilé, alors le prêtre lui comptera l’argent selon les années qui restent, c’est-à-dire jusqu’à l’année du jubilé, et cela sera déduit de ton estimation.19Et si celui qui sanctifia le champ veut de toute manière le racheter, il ajoutera alors la cinquième partie de l’argent de ton estimation, et il sera à lui.20Et s’il ne rachète pas le champ, ou qu’il vende le champ à un autre homme, il ne devra plus être racheté.21Mais le champ, lorsqu’il est libéré au jubilé, sera saint au SEIGNEUR, comme un champ voué : la possession en sera au prêtre.22Et si un homme sanctifie au SEIGNEUR un champ qu’il a acheté, lequel n’est pas des champs de sa possession,23Alors le prêtre lui comptera la valeur de ton estimation, c’est-à-dire jusqu’à l’année du jubilé : et il donnera ton estimation en ce jour-là, comme une chose sainte au SEIGNEUR.24En l’année du jubilé le champ retournera à celui à qui il l’avait acheté, c’est-à-dire à celui à qui la possession de la terre appartenait.25Et toutes tes estimations seront selon le shekel du sanctuaire : vingt guéras seront le shekel.26¶ Seulement le premier-né d’entre les bêtes, lequel devrait être le premier-né du SEIGNEUR, nul homme ne le sanctifiera : que ce soit bœuf, ou mouton : il est au SEIGNEUR.27Et s’il est d’une bête souillée, alors il la rachètera selon ton estimation, et y ajoutera une cinquième partie en plus : ou s’il n’est pas racheté, alors elle sera vendue selon ton estimation.28Toutefois aucune chose vouée, qu’un homme aura vouée au SEIGNEUR, de tout ce qu’il possède, soit homme, ou bête ou champ de sa possession, ne sera vendue ou rachetée : toute chose vouée est la plus sainte au SEIGNEUR.29Aucune personne vouée, laquelle sera vouée d’entre les hommes, ne sera rachetée : mais elle sera sûrement mise à mort.30Et toute dîme de la terre, soit de la semence de la terre, soit du fruit des arbres, est au SEIGNEUR : c’est saint au SEIGNEUR.31Et si un homme veut à tout égard racheter une partie de sa dîme, il y ajoutera la cinquième partie en plus.32Et concernant la dîme du gros bétail, ou du menu bétail, c’est-à-dire de tout ce qui passe sous le bâton, le dixième sera saint au SEIGNEUR.33On ne cherchera pas s’il est bon ou mauvais, ni ne le substituera-t-on : et si on le substitue, alors les deux, la bête et celle substituée seront saintes, elles ne seront pas rachetées.34Ceux-ci sont les commandements, lesquels le SEIGNEUR commanda à Moïse pour les enfants d’Israël, au mont Sinaï.