La sainte Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction française de la Bible King James par Nadine L. Stratford, édition de 2022 © Copyright.[+]

n°17 / Le livre d’Esther 1 :

1Or il arriva aux jours d’Ahasuerus, (c’est l’Ahasuerus qui régnait depuis l’Inde jusqu’à l’Éthiopie sur cent vingt-sept provinces) :2Qu’en ces jours-là, lorsque le roi Ahasuerus étant assis sur le trône de son royaume, qui était à Suse le palais,3Durant la troisième année de son règne, il fit un festin à tous ses princes et à ses serviteurs : la puissance de la Perse et de la Médie, les notables et les princes des provinces, étant devant lui :4Lorsqu’il montra les richesses de son glorieux royaume, et l’honneur de l’excellence de sa majesté pendant un grand nombre de jours, c’est-à-dire cent quatre-vingts jours.5Et lorsque ces jours furent terminés, le roi fit un festin à tout le peuple qui était présent dans le palais de Suse, depuis le plus grand jusqu’au plus petit, pendant sept jours, dans la cour du jardin du palais du roi :6Où des tentures blanches, vertes et bleues, étaient attachées par des cordons de fin lin et de pourpre à des anneaux d’argent et à des colonnes de marbre : les lits étaient d’or et d’argent sur un pavement de marbre rouge, bleu, blanc, et noir.7Et on servait à boire dans des vases d’or, (les vases étant différents les uns des autres), et du vin royal en abondance, selon l’opulence du roi.8Et l’on buvait selon la loi, on ne contraignait personne : car le roi avait désigné tous les officiers de sa maison, afin qu’ils agissent selon la volonté de chacun.9Et Vasthi, la reine, fit aussi un festin pour les femmes de la maison royale qui appartenait au roi Ahasuerus.10¶ Au septième jour, lorsque le cœur du roi était très égayé par le vin, il commanda à Mehuman, Biztha, Harbona, Bigtha, et Abagtha, Zethar et Carcas, les sept chambellans qui servaient devant le roi Ahasuerus,11D’amener Vasthi, la reine devant le roi, avec la couronne royale, afin de montrer aux peuples et aux princes sa beauté : car elle était belle à observer.12Mais la reine Vasthi refusa de venir au commandement du roi transmis par ses chambellans : Par conséquent le roi fut très irrité, et sa colère s’embrasa en lui.13¶ Alors le roi dit aux hommes sages qui connaissaient les temps, (car ainsi était la manière du roi envers tous ceux qui connaissaient la loi et le jugement :14Et les plus proches de lui étaient Carshena, Shethar, Admatha, Tarshis, Meres, Marsena, et Memucan, les sept princes de Perse et de Médie, qui voyaient la face du roi, et qui siégeaient les premiers dans le royaume) :15Que ferons-nous faire à la reine Vasthi, selon la loi, parce qu’elle n’a pas exécuté le commandement du roi Ahasuerus transmis par les chambellans ?16Et Memucan répondit devant le roi et les princes : La reine Vasthi n’a pas seulement mal agi envers le roi, mais aussi envers tous les princes et tous les peuples qui sont dans toutes les provinces du roi Ahasuerus.17Car cette action de la reine se répandra parmi toutes les femmes, si bien qu’elles mépriseront leurs maris, lorsqu’on rapportera, Le roi Ahasuerus avait commandé d’amener la reine, et elle n’est pas venue.18Les dames de Perse et de Médie, qui auront appris l’action de la reine, diront pareillement à tous les princes du roi. Ainsi s’élevera beaucoup de mépris et de courroux.19S’il plait au roi, qu’un commandement royal soit publié de sa part, et qu’il soit écrit dans les lois des Persans et des Mèdes, qu’il soit irrévocable : que Vasthi ne vienne plus devant le roi Ahasuerus : et que le roi donne sa dignité royale à une autre, qui sera meilleure qu’elle.20Et lorsque le décret du roi lequel il fera publier à travers tout son empire, (car il est grand), toutes les femmes honoreront leurs maris, le grand et le petit.21Et ce propos plut au roi et aux princes : et le roi fit selon la parole de Memucan :22Il envoya des lettres à toutes les provinces du roi, à chaque province selon sa manière d’écrire, et à chaque peuple selon sa langue, que chaque homme devait diriger sa propre maison, et que cela soit publié selon la langue de chaque peuple.