La Bible

De à
Préférences d'affichage Affichage des versets par :

Style d'écriture : Taille du texte :
Couleurs :


Traduction Louis Segond 21, édition de 2007 © Copyright.[+]

n°21 / Ecclésiaste 5 :

1Ne t’empresse pas d’ouvrir la bouche ! Que ton cœur ne se précipite pas pour exprimer une parole devant Dieu ! En effet, Dieu est au ciel, et toi sur la terre. Que tes paroles soient donc peu nombreuses !2Oui, les rêves surgissent dans un flot d’occupations, et la voix de l’homme stupide dans un flot de paroles.

3Lorsque tu as fait un vœu à Dieu, ne tarde pas à l’accomplir, car il n’aime pas les hommes stupides. Accomplis le vœu que tu as fait !4Mieux vaut pour toi ne pas faire de vœu plutôt que d’en faire un et de ne pas l’accomplir.5Ne permets pas à ta bouche de te faire pécher et ne dis pas devant le messager de Dieu que c’est un péché involontaire. Pourquoi Dieu devrait-il s’irriter à cause de tes paroles et détruire le travail de tes mains ?6Oui, s’il y a des absurdités dans un flot de rêves, il y en a aussi dans un flot de paroles. C’est pourquoi, crains Dieu !

Incertitude des richesses
7Si tu vois dans une province le pauvre opprimé, le droit et la justice violés, ne t’en étonne pas, car un homme de rang élevé est placé sous la surveillance d’un autre de rang plus élevé, et au-dessus d’eux il y en a de rang plus élevé encore.8Ce qui représente un avantage pour le pays à tout point de vue, c’est un roi qui favorise la culture de la terre.

9Celui qui aime l’argent n’en sera jamais rassasié et celui qui aime les richesses n’en profitera pas. Cela aussi, c’est de la fumée.10Quand les biens sont nombreux, ceux qui les mangent le sont aussi, et quel avantage en tire leur possesseur ? Il ne peut que les voir de ses propres yeux !11Le sommeil du travailleur est doux, qu’il ait peu ou beaucoup à manger, tandis que la satiété dont jouit le riche ne le laisse pas dormir.

12Il y a un mal douloureux que j’ai vu sous le soleil : des richesses conservées, pour son malheur, par celui qui les possède.13Si ces richesses disparaissent à cause d’une mauvaise affaire, il ne reste rien entre les mains de son fils.14Il est sorti nu du ventre de sa mère et il repart aussi nu qu’il était venu, sans rien pouvoir emporter de son travail avec lui.15Cela aussi, c’est un mal douloureux : il s’en va comme il était venu, et quel avantage a-t-il d’avoir travaillé pour du vent ?16De plus, toute sa vie il mange dans l’obscurité et il n’est pas épargné par le chagrin, la maladie et l’irritation.

17Voici ce que j’ai vu : il est bon et beau pour l’homme de manger et de boire et de prendre du plaisir dans le travail qu’il accomplit sous le soleil, pendant la durée de vie que Dieu lui accorde, car c’est sa part.18Et même, si un homme a reçu de Dieu des richesses et des biens, s’il lui a donné le pouvoir d’en manger, d’en prendre sa part et de se réjouir au milieu de son travail, c’est un cadeau de Dieu.19En effet, il ne se souviendra pas beaucoup de la durée de sa vie, parce que Dieu l’occupe en déversant la joie dans son cœur.